16 au 24 novembre 2019 - Ferme de Bressieux du lundi au vendredi 15h > 18h - samedi et dimanche 15h > 19h

Les lacs de montagne et de Savoie - un siècle de peinture

Une exposition unique
L’exposition « Lacs de montagne et de Savoie » s’inscrit dans la continuité de celle présentée à la Ferme de Bressieux en novembre 2019 sur le thème du Mont Granier.
La fréquentation importante, le succès rencontré et la proposition de la mairie de Bassens d’intégrer la programmation de la Ferme de Bressieux ont été moteur à l’organisation d’une nouvelle exposition.

L’ exposition « Lacs de montagne et de Savoie » permet de découvrir des œuvres issues uniquement de collections privées. A travers plus de 180 tableaux et 100 ans de peinture,  il s’agit de la plus importante rétrospective jamais organisée sur cette thématique. Elle offre un panel de peinture à l’huile, pastel, aquarelle, dessin, avec des techniques au pinceau, à la brosse, au couteau et au doigt. Les deux commissaires d’exposition Didier Pillet et Francis Grand sont eux même des collectionneurs passionnés.

Cette exposition regroupe les célèbres peintres savoyards comme François Cachoud, Joseph Communal, Julien Bouvier, Francis Cariffa, tout comme des peintres plus intimistes tels que Jo Maire ou Cyril Constantin et des peintres actuels tels que Jacques Daugeron, Gilles Nicoulaud, Serge Ravier et Mireille de Boisriou et bien d’autres encore.

Un petit nombre de tableaux ne sont pas identifiés, peintre ou lieu inconnu… l’occasion pour le public d’apporter leur connaissance à l’identification de ces tableaux.

Le tour du lac du Bourget complet
Un espace est spécialement consacré au lac du Bourget, avec romantisme dont un brin de Lamartine, et modernité. Il s’agit d’un tour du lac complet avec l’essentiel des points de vue.

La peinture de montagne et des lacs
Quelques soit les époques et la technique, les peintres de la Savoie ont peint avant tout sur le sujet. Ils magnifient le paysage qu’ils ont devant leurs yeux, le lac est représenté sans fioriture, nu, sauvage, dans sa splendeur, c’est la caractéristique de Joseph Communal, Lucien Poignant, Jean Bugnard et Julien Bouvier.

L’école de Chambéry
En 1850, Benoît Molin, âgé de 40 ans, assure les fonctions de professeur de peinture et de conservateur du Musée de Chambéry. Pendant 44 ans sous son impulsion, un élan créatif et culturel est donné. De nombreux jeunes se forment et créent une « Ecole de Chambéry » récompensée par de nombreux prix et fortement encouragée par la municipalité.
A cette époque, le Baron Garriod, riche marchand d’Art florentin, lègue sa collection au musée qui sera une grande source d’inspiration.

Des sociétés de peinture se créent dont, en 1882, l’Union Artistique qui existe toujours puis, en 1913, la Société Savoisienne des Beaux Arts.
Cette société organisera dès sa création « le Salon de Savoie », tous les deux ans, qui attirera de nombreux amateurs.
Sous l’impulsion du Club Alpin Français, la société des Peintres de Montagne, toujours active, voit le jour en 1897.
De nombreuses galeries ouvrent leurs portes (Mollens, Salammbo…) permettant aux jeunes de faire découvrir leurs œuvres.

Ces peintres dont les plus fameux sont François Cachoud, Joseph Communal, Lucien Poignant, Louis Germain, Francis Cariffa sont attirés par les paysages spectaculaires de la Savoie. Ils savent en rendre les couleurs, la lumière et la poésie.

Les représentations iconographiques du folklore (Louis Germain, Henry Charles Coppier) ou des militaires – souvent des Chasseurs Alpins en manœuvre – (Marcel Wibault, Louis Rambaud) ou des scènes de la vie courante (Isabelle Mege) les intéressent.
Leurs techniques divergent : le pinceau, la brosse et le couteau avec lequel ils sculptent la montagne.
François Cachoud se fait le chantre de la peinture nocturne ; iI sera surnommé « Le Corot de la nuit ». Son œuvre est présente au plafond du fameux train bleu de la Gare de Lyon à Paris classé Monument Historique.
A partir de 1860, Gabriel Loppé gravit plus de 70 fois le Mont Blanc et en tire de sublimes panoramas très prisés de la clientèle Britannique. C’est lui, qui le premier, guidera les frères Bisson, pionniers de la photographie dans le massif alpin.
Tardivement, certains s’adonneront à l’abstraction et à la peinture moderne.
Tous sont présents, dans les intérieurs de nos maisons, nombreux dans les musées.
Ces peintres précurseurs ont fait rayonner notre région hors de nos frontières ; ils font partie de notre patrimoine et sont notre fierté.

Infos pratiques
Dates : S. 19 au D. 24 novembre 2019
Horaires : du lundi au vendredi 15h à 18 – samedis et dimanches 15h à 19h
entrée gratuite

 


Voir toutes les informations